Google
  • La dépendance affective

  • 8

psychologie féminine, comprendre les femmes, drague, séduire une femme, séduire une fille, draguer une femme, draguer une fille, amour, séduction, fille, femme, filles, femmes, dépendance affective, couple, vie de couple, obsessions amoureuse, OI, one ities

Il y a un sujet que je voudrais enfin aborder avec vous, car vous avez été nombreux à m’en parler : il s’agit de la dépendance affective.

Traditionnellement, on parle de dépendance affective au sujet d’une personne qui a à tout prix besoin de l’approbation de l’autre et qui ne peut pas croire qu’elle mérite d’être aimée. Si cela vous concerne, il va sans dire qu’il y a tout un travail de fond à faire sur vous pour vous sortir de cet état d’esprit. Mais dans le cadre de cet article, qui se limite aux conséquences concrètes de la dépendance affective dans la séduction et dans la vie de couple, il y a deux pièges principaux que vous pouvez repérer et éviter.

.

Le piège de l’obsession amoureuse

Le premier piège consiste, pendant la phase de séduction, à s’accrocher désespérément et à tomber amoureux d’une personne qui de son côté n’éprouve rien envers nous.

Nous avons quasiment tous fait l’expérience de ce piège, à l’adolescence notamment, mais la raison pour laquelle j’écris cet article, c’est parce que d’après vos témoignages, il y en a encore beaucoup parmi vous à qui cela arrive régulièrement. Généralement, en tant qu’hommes, nous tombons dans ce piège :

  • Lorsqu’un rejet est trop dur à accepter,
  • Lorsque nous pensons ne pas être assez séduisants pour être aimés et retrouver quelqu’un d’autre,
  • Ou encore lorsque nous avons peur de passer à l’action, et que pendant des mois, nous nourrissons en secret une attirance grandissante pour une femme, qui elle de son point de vue estime qu’il n’y a rien entre elle et nous.
  • Plus triste encore, cela peut se produire lorsque « mendier » pour avoir de l’amour nous parait normal, parce que l’on a oublié que cela peut être autrement.

Il va sans dire qu’une telle obsession représente un véritable danger pour vous, danger qui ne vous réserve que des chagrins d’amour, de la douleur, de la rancœur… autant d’émotions négatives qui peuvent entraîner des dépressions voire, dans le pire des cas, générer du harcèlement.

La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez en aucun cas à vous infliger cela et que vous pouvez éviter ce piège.

  • Pour repérer ce piège, il vous suffit de savoir qu’il existe (ce qui désormais est le cas).
  • Pour l’éviter, il vous suffit de ne pas vous engager émotionnellement avec une femme qui ne s’investit pas autant que vous.

Posez-vous simplement la question « ce que je fais pour elle, est-ce qu’elle le fait pour moi ? ». Si vous ne lui envoyez pas de messages par exemple, est-ce qu’elle vous écrit ? Si oui, vous pouvez lui écrire sans crainte. Si non, et bien… pourquoi voudriez-vous parler avec une femme qui ne veut pas parler avec vous ?

En vous posant cette simple question, vous vous protégerez de ces obsessions sans issue en vous éloignant des femmes avec qui vous n’avez aucun avenir commun. Et rassurez-vous, vous tomberez toujours amoureux de temps à autre, mais là au moins ce sera pour des femmes qui partagent vraiment votre vie.

.



.

Oui, mais de toute façon, on ne peut pas contrôler ses sentiments amoureux n’est-ce pas ? Si c’est ce que vous croyez, je vais peut-être vous choquer, mais, SI, on peut ! Enfin, dans une certaine mesure bien sûr.

Certes, on ne choisit pas toujours de qui on tombe amoureux, et l’amour peut naître pour former des couples tout à fait inattendus. Mais les sentiments amoureux n’ont pas non plus à être une malédiction, telle une loterie qui nous ferait éprouver un amour à sens unique vers une personne aléatoire. Tomber amoureux, ou développer une obsession pour quelqu’un prend du temps, ce qui veut dire que cela ne peut arriver qu’avec les personnes que nous acceptons dans notre vie et à qui nous accordons notre attention.

Vous n’avez peut-être pas choisi de tomber amoureux de cette fille qui vient encore de se trouver un nouveau copain (toujours un autre que vous), mais vous auriez pu choisir de vous éloigner d’elle bien avant, en vous rendant compte que votre « relation » n’allait nulle part. En ayant conscience de ce piège, en vous fiant à de vrais signes d’intérêt, en sachant prendre vos distances quand une femme en prend avec vous et allant régulièrement vers d’autres personnes, vous pourrez éviter ce piège de l’obsession amoureuse.

Ce n’est peut-être pas très romantique, mais c’est une preuve de maturité. Et surtout ce n’est pas une ruse de Pick-Up Artist ou quelque chose de genre : nous sommes tous censés nous construire un certain blindage psychique en grandissant, c’est tout ce qu’il y a de plus naturel et légitime. J’espère que cela aura donné un coup de pouce à ceux parmi vous qui ont encore à se construire ce blindage, parce qu’ils sont encore concernés par ce piège. Si même en sachant cela, vous tombez encore régulièrement dans ce genre d’obsessions, n’hésitez pas à demander de l’aide : ce serait un signe clair que l’obsession amoureuse vous apporte encore quelque chose de bénéfique… Faites attention à vous, car les douleurs que vous vous épargnez aujourd’hui, vous les épargnez également à toutes vos futures partenaires.

.



.

La peur du conflit

Si malgré la manifestation claire d’une certaine dépendance affective pendant la séduction, vous finissez par sortir avec une femme, sachez que la dépendance affective peut aussi poser un gros problème une fois en couple. En fait, vous êtes même encore plus nombreux à être concernés par ce deuxième piège…

Cela se produit quand, alors que vous êtes en couple, vous avez peur de perdre votre copine.

Cette peur peut s’expliquer par tout un tas de raisons :

  • Manque de confiance en vous,
  • Penser qu’elle est trop belle pour vous,
  • Penser que vous ne la méritez pas ou que « vous n’êtes pas assez bon »

Mais la plus grande source de dépendance affective dans le couple reste à mon sens la peur du conflit.

Franchement, je crois que c’est ce que vous redoutez le plus une fois en couple : l’idée d’entrer en conflit avec votre partenaire vous est insupportable ! Et la voir s’énerver vous effraie au plus haut point. Beaucoup parmi vous ont donc choisi comme stratégie d’éviter le conflit et de maintenir coûte que coûte une entente cordiale en toutes circonstances. Coûte que coûte signifiant renier certaines parties de vous-même, et accepter de l’autre des choses que vous jugez pourtant inacceptables, avec toutes les conséquences néfastes que cela a sur vous et sur votre vie couple.

Il est évident qu’être en couple est une affaire de concessions, mais il ne peut pas y avoir de vraies concessions si vous n’osez pas exprimer votre avis par peur du conflit avec l’autre.

Je dois vous dire une chose : vous devez vous prendre en main, affronter cette peur et la dépasser, car vous allez régulièrement faire face au conflit. Toutes les femmes peuvent vous tester un peu, elles vont chercher vos limites, et si vous ne les posez pas, elles vous quitteront ou, dans les cas les plus tristes, iront les chercher encore plus loin.

Je crois que cette difficulté que vous avez à poser clairement vos limites quand vous êtes en couple est le sujet dont vous m’avez le plus parlé depuis ce début d’année. C’en est au point que certains ne parviennent pas à être en couple, parce qu’ils redoutent inconsciemment les conflits potentiels qui les y attendent ! Aussi, surpasser cette peur est la meilleure résolution que vous puissiez prendre maintenant pour le reste de votre vie. Cela surgira dans toutes vos relations, vous ne pouvez pas l’empêcher, mais le résultat de ces conflits dépend de vous, de la façon dont vous réagissez :

  • Soit cela vous fait perdre vos moyens et vous paralyse, auquel cas vous perdrez le contrôle de votre vie de couple, et cela peut faire place à des abus et de la manipulation.
    .
  • Soit vous posez vos limites, auquel cas vous deviendrez plus complice avec votre copine, elle vous respectera davantage, et ses tests se feront de plus en plus rares.
    .

Bien sûr il ne s’agit pas de vous imposer à l’autre en toutes circonstances, mais simplement de prétendre à vivre une relation en accord avec ce que vous en attendez. Ce sera long, cela ne se fait pas du jour au lendemain, et ce sera intense, mais c’est un effort que vous vous devez à vous-mêmes. L’astuce ici est d’avoir confiance en vos émotions.

.

Conclusion

Voilà ce que je pouvais vous dire sur la dépendance affective, et sur les deux pièges concrets qui semblent en découler le plus souvent en séduction.

Il y a un dernier concept, que je souhaiterai aborder avec vous et qui peut véritablement transformer vos relations amoureuses. Ce concept c’est… l’amour inconditionnel. Ce sera le sujet de mon prochain article…

D’ici-là, j’espère que cela vous aura été utile et que cela vous épargnera des années de souffrances injustifiées. Si vous avez des questions, ça se passe dans les commentaires ;-)

.



.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (3 votes cast)

Lire d'autres articles de

Benjamin

Mec, 27 ans, clermontois, passionné, idéaliste, dont le cerveau n'arrête jamais... Fondateur du site comprendrelesfemmes.com et auteur des livres Nevermind et R-EVE-Olution. Coach certifié passionné par la psychologie des femmes, et par l'esprit humain dans son ensemble. Vous pouvez en apprendre davantage sur moi sur ma page de présentation.

Autour du même sujet...

8 réponses

  1. jjb dit :

    bonjour,
    il faut trois éléments pour être en dépendance affective et il faut un seul élément pour sortir de la dépendance affective.
    l’amour rend aveugle mais je me pose la question à quel moment on est aveugle?est ce avant de supposer qu’on a rencontrer la bonne personne ou après?
    on entre en obsession amoureuse lorsqu’on n’a pas encore vécue suffisamment d’expérience amoureuse pour faire la différence entre la bonne ou la mauvaise personne.
    IDÉALISATION DE L AUTRE
    METTRE L AUTRE SUR UN PIÉDESTAL
    IDOLÂTRER
    VÉNÉRER L AUTRE
    il y’a trois type d’amour:
    amour
    amour passion
    amour vénération
    amour adoration
    amour maternelle
    on aime en fonction de ses experience et de ce que l’on donne on ne peut pas demander à une gamine ou à une femme/gamine d’aimer car elle ne sait pas ce que veux dire aimer puisqu’elle est en période de construction entre 20/27 ans parfois elle sera en construction toute sa vie en fonction des femmes.
    posons nous la question comment entre t on en dépendance affective et comment crée t-on cela chez l’autre ?
    est ce que nous sommes dépend de l’autre ou nous voulons juste remplir le sceau vide de tout ce qui passe?
    les personnes qui ont donner un sens à leurs vie via la pyramide de Abraham maslow évoluent dans le monde car elles savent ce qui est bien pour eux ou pas en fonction de leurs évolutions.
    on pense toujours que:
    si A aime B amours B aime A ce qui est faux
    on pense souvent que si A aime B alors A ET B sont dans le même état amoureux comme si on pouvait être sur le même état émotionnel des la première rencontre.

    • Benjamin dit :

      _ « On entre en obsession amoureuse lorsqu’on n’a pas encore vécu suffisamment d’expériences amoureuses pour faire la différence entre la bonne et la mauvaise personne » : exactement, je ne l’aurais pas dit mieux !

      _ « L’amour rend aveugle, mais je me pose la question à quel moment est-on aveugle ? Est-ce avant de supposer qu’on a rencontré la bonne personne ou après ? » -> Peux-tu nous en dire plus, je sens que tu tiens un truc…

  2. jjb dit :

    bonjour ,
    pour ta question je vais répondre plus tard j’ai bien vue ne t’inquiète pas.
    je veux bien courir le 100 m en 7 seconde mais j’en suis incapable pour ne pas entrer en zone d’inconfort alors je fais preuve de stratégie et de choix logique .
    il y’a 50% de célibataire ce qui fait 15 millions d’hommes donc les hommes qui n’aurons pas fait assez expériences sentimentaux auront du mal dans le monde réel.
    aussi invraisemblable que cela puisse paraître malgré toutes les précautions même en étant précautionneux on peut tomber en dépendance amoureuse parce que même le plus grand climatologue du monde ne peut pas empêcher la pluie de tomber ni le tonner de gronder.
    or je sais comment on peut mettre une personne en dépendance amoureuse je sais comment décortiquer et faire sortir la personne même si c’est une expérience douloureuse car c’est facile à faire mais très compliquer à défaire et même dangereux c’est pour cette raison que je ne veux pas mettre ça en ligne car mal utiliser ça peut faire mal.
    or est ce que tu travailles actuellement sur les séminaires ou les coaching sur les méthodes de séduction car avec les applications de séductions qui font croient aux hommes que tout est digital lorsque le boomerang se produira ça fera très mal !comment avoir de l’expérience si on drague sur le net si on ne peut plus prendre le risque la génération X ne sait plus faire sans internet!
    le neveux d’un pote qui a 17 ans a écris à une fille un poème la fille l’a envoyé boulé je lui ai dit mais qui t’a demande d’écrire un poème , il me dit c’est mon père !j’ai dis à son père s’il continue comme ça il ne s’en sortira pas ….il faut vivre avec son age.

    • Benjamin dit :

      Effectivement, c’est un mauvais conseil de la part de son père ^^.

      A travers le coaching, je n’impose pas une méthode de séduction : c’est toujours le coaché qui choisi sa propre méthode, adaptée à son style de vie (plutôt en ligne, plutôt en boîte, à lui de voir). Ceci dit, même si l’on séduit sur le net, le net ne représente qu’un pourcentage infime de la séduction (sauf pour certains incorrigibles qui font durer cela 3 mois) : les 1er RDV et la relation se passent bien en réel ensuite.

  3. jjb dit :

    bonsoir,
    pourquoi tu n’abordes pas les sujets sur le look, le style de vie , est ce que ses éléments sont déconnectés de la séduction?
    sur ta partie coaching moi à ta ace je mettrais brièvement les contenus des séminaires ou des sujets.
    une autre piste les attentes futurs de la génération X par rapports aux générations Y ET z (CAR TA CIBLE ou TA NICHE SERA LA GÉNÉRATION X qui pense que la séduction se passe sur le net)
    le phone coaching peut aussi être une autre alternative

    ce sont juste des piste après c’est toi qui voit ……………….

  4. Stéphane dit :

    Bravo pour ce super article véridique qui nous comprends alors que des équivalents sur d’autres sites sont juste là pour nous fustiger et nous dire cesser alors que ca se passe pas comme ca
    La dépendance affective, le manque de vie sociale, etc font le lit de l’obsession amoureuse.
    Pour ma part j ai eu ma 1ère copine à 34 ans en 2007 (Merci Jp Benglia). Depuis 11, mais tjrs entre 2 et 5 mois. Seul deux, pdt 2 et 4 ans.
    Mais je me suis tjrs fait larguer.
    Sauf une fois et encore ce fut pour aller avec une autre.
    Oh, ma dépendance affective n’est pas pendant la relation. Ni jalousie, ni étouffement.
    Mais à la rupture, une catastrophe. Suivi psy, tentatives pathétiques de rattraper le truc…
    Si la fille est compréhensive ca va, sinon….
    Et le pire, on perd même une amitié parfois possible ensuite.
    J ai perdu ma copine de 2 ans et juste derrière une autre après 2 mois. Je l’accepte pas
    Un dépendant affectif ne peutpas accepter que quelqu’un l’aime, lui dise et parfois qqjrs après (même si oui les filles réfléchissent longtemps avant donnent des signes que les mecs veulent pas voir) le largue. Car l’abandonnique que je suis, si il a refusé plusieurs fois des prétendantes, serait prêt par contre à signer un bail de 30ans avec la fille après 2/3 mois de relation, une fois que les racines ont prises. Pas logique et pourtant la vérité.
    Là j essaie encore d infléchir la décision de ma LTR (A 200 kms) tandis que celle de 2 mois avait dit qu’on pourrait garder du sexe uniquement mais vu comme je lui ai écrit elle a peut-être changé d avis…..

    Arrêt de travail 1 mois au travail, perte de 6 kgs, pas de sommeil, aucun goût à vivre, peu d amis….
    Pourtant on me largue souvent avec des « tu l’auras ta vie de couple rêvée » « tu es un super gars » « Prends soin de toi tu le mérites » etc.
    Clairement hors d autres fautes(Ecoute, côté parfois égoïste de penser célibataire et non couple etc) un manque de confiance total qui ira JAMAIS et donc je serais jamais rassurant ni une épaule pour la fille….
    A 43 ans le tempspasse et tellement peur de jamais avoir une fois une vie en ménage, ca me ronge, et me distance des gens…
    Dans ce cas justement on arrive pas à faire d autres choses pourtant j ai des passions maispeu d amis car depuis 9 ans, mes horaires irréguliers et relation à distance ont cassé ma vie sociale.
    Facile à dire mon ex, de pas jouer les Calimeros! C est toi qui me largue et une fille qui veut comme elle dit « rester seule pouravoir enfin du temps pourma fille » aura tjrs des prétendants pour du sexe.
    Alors qu unmec lambda non dragueur peut avoir rien, ni sexeni affectif pdt des mois ou années…
    :(

    • Benjamin dit :

      Merci Stéphane pour ce témoignage, particulièrement touchant… J’espère que cela t’aura fait du bien de le partager avec nous. Cela nous permet de véritablement rentrer dans l’esprit d’un « dépendant affectif » même si je dois souligner qu’il est dangereux que tu te considères toi-même comme ça. Même si la définition du dépendant affectif semble coller à ce que tu vis, tu n’es pas un dépendant affectif ou un dépressif ou autre, tu es « toi ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye:  :good:  :negative:  :scratch:  :wacko:  :yahoo:  B-)  :heart:  :rose:  :-)  :whistle:  :yes:  :cry:  :mail:  :-( 
:unsure:  ;-) 
 
nouveau, booster votre séduction avec un coaching personnalisé ! Nevermind - Le guide de référence de l'esprit féminin, Nevermind, psychologie féminine, comprendre les femmes, drague, séduire une femme, séduire une fille, draguer une femme, draguer une fille, amour, séduction, fille, femme, filles, femmes, livre, livres, ebook, ebooks, e-book, e-books, guide, guides, ebook séduction, ebooks séduction R-EVE-Olution - Au-delà du marché féminin, R-EVE-Olution, psychologie féminine, comprendre les femmes, drague, séduire une femme, séduire une fille, draguer une femme, draguer une fille, amour, séduction, fille, femme, filles, femmes, livre, livres, ebook, ebooks, e-book, e-books, guide, guides, ebook séduction, ebooks séduction